Faut-il évoluer vers une fiscalité verte ? Débat !

L'écotaxe fait la une de l'actualité en Bretagne et dans toute la France.

Un des objectifs de la fiscalité verte :

Un produit qui pollue peu devrait être moins cher qu'un même produit polluant beaucoup.

 

Pour financer les dépenses de l'Etat, que faut-il taxer en priorité :

le travail (charges sociales, patronales) ?

le résultat des sociétés (IS) ?

la consommation (TVA) ?

la pollution (écotaxe) ?

C'est la question du jour !

Vues : 1414

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

Commentaire de Danièle Collet, Mme Loison le 4 novembre 2013 à 10:55

Au risque de vous déplaire, je le répète, un patron est frileux aux embauches! et pourquoi ?

A cause des charges et taxes . Les banques sont des intermédiaires, complices des multi-nationales . Tout est relatif, si je gagne 3€ de l'heure, et que la vie est 200 fois moins chère ?

Et pour preuve, au début de ma carrière je gagnais 800F/mois, le timbre:0,20centime de F, le L d'essence 0.50 centime de FRANC !

La proposition de Connan, me plaît beaucoup .

Commentaire de CONNAN Florence le 3 novembre 2013 à 22:09

C'est un parlement Breton qu'il nous faut, pour décider, vivre et travailler en Bretagne ! il faut qu'il soit élu par le peuple et qu'il gouverne pour le peuple !

Commentaire de Danièle Collet, Mme Loison le 3 novembre 2013 à 16:39

C'est le côut du travail français (charges+taxes+permis etc...) qui revient à cher !

Quant au 17ième siècle, c'était encore bien pire ! nous ne serions que des serfs,...........nous y revenons !

Commentaire de Gwenaëlle le 3 novembre 2013 à 16:26

L’ÉTAT DOIT diminuer ses dépenses et non taxer pour pouvoir dépenser !!! Nous ne sommes plus au 17è ni 18è siècle !!! Que les ÉTATS arrêtent de prendre leur peuple pour une vache à lait !!!! 

Commentaire de Gwenaëlle le 3 novembre 2013 à 15:13

D’accord avec toi Jacques, moi, j’agit également tous les jours en consommant Breton au maximum et local puis Français et Européen en dernier recours. Je fais attention à toutes les étiquettes, et si je ne suis pas sûre, je m’en passe !!!

Commentaire de Danièle Collet, Mme Loison le 2 novembre 2013 à 14:07

Pour nos emplois, ce n'est pas à Kemper qu'il faut aller, mais à karaez à la même heure !

Commentaire de tout est à dire le 1 novembre 2013 à 22:55

Bravo Irène...

Aujourd'hui nous avons nos votes, et le boycott du vote.

une des particularités de nos gouvernants est de nous interdire tout ce qu'ils se permettent.

30% d'endettement pour le citoyen et... 120% pour l'état.

Conclusion le tout n'est pas de changer de modèle mais bien de ne laisser aucune place à l'ancien!

Commentaire de LAURENT Irène le 1 novembre 2013 à 21:24

Citation de Colbert et Mazarin qui n'a pas pris une seule ride !!!
Colbert :

 Pour
 trouver
 de
 l'argent,
 il
 arrive
 un
 moment
 où
 tripoter
 ne
 suffit
 plus.
 J’aimerais
 que
 Monsieur
le
Surintendant
 m'explique
 comment
 on 
s'y
 prend
 pour
 dépenser
 encore
 quand
 on
 est
 déjà
 endetté
 jusqu'au
 cou...

Mazarin
:
Quand
 on
 est 
un 
simple
 mortel, 
bien
sûr, 
et 
qu'on
 est
 couvert
 de 
dettes,
on 
va 
en
prison.
Mais
 l'État...,
 lui,
 c’est 
différent. 
On 
ne 
peut
 pas
 jeter 
l'État 
en
 prison. 
Alors, 
il
 continue, 
il
 creuse
 la 
dette
!

Tous
 les 
États 
font 
ça.
Colbert

:
Ah 
oui
? 
Vous
 croyez
?
 Cependant,
 il
 nous
 faut 
de 
l'argent. 
Et 
comment
 en
 trouver 
quand
 on
 a déjà 
créé 
tous 
les
 impôts
 imaginables
?

Mazarin

:
On
 en
 crée 
d'autres.

Colbert

:
Nous
 ne 
pouvons
 pas
 taxer 
les
 pauvres plus qu'ils 
ne 
le 
sont 
déjà.
Mazarin

:
Oui,
c'est 
impossible.

Colbert

:
Alors,
 les 
riches
?

Mazarin
:
Les
 riches, non 
plus. 
Ils
 ne
 dépenseraient 
plus.
 Un
 riche 
qui
 dépense 
fait
 vivre 
des 
centaines
 de
 pauvres!

Colbert

:
Alors,
comment
 fait on
?

Mazarin
:
Colbert,
tu 
raisonnes
 comme
 un
 fromage
 (comme
 un 
pot 
de
 chambre 
sous
 le
 derrière
 d'un
 malade)
 !
Il y
 a
 quantité
 de
 gens
 qui
 sont
 entre
 les
 deux,
 ni
 pauvres,
 ni
 riches...

 Des
 Français
 qui
 travaillent,
 rêvant
 d'être
 riches
 et
 redoutant
 d'être
 pauvres
 !
C’est ceux là que
 nous
 devons
 taxer,
encore 
plus,
toujours
 plus
!
Ceux 
là
!
 Plus
 tu
 leur 
prends, 
plus
 ils 
travaillent 
pour 
compenser...

c'est
 un réservoir 
inépuisable.
Extrait
du
"Diable
Rouge"
C'était 
il 
y
 a
 4
 siècles
!
­
­

Commentaire de Danièle Collet, Mme Loison le 1 novembre 2013 à 20:13

Juste, ce que tu dis Franck ! mais la machine est en marche depuis trop longtemps ! impossible de l'arrêter.........chaque pays de ce monde n'est pas sur la même marche d'ascencion . Quand l'occident réfléchit sur les conséquences de la pollution et du recyclage, d'autres sortent d'un régime totalitaire et dictatorial, et, n'ont qu'une envie, c'est de produire, sans arrières soucis de l'après ! ils en sont au stade des années 60 chez nous, quand nous y étions .

Commentaire de Danièle Collet, Mme Loison le 1 novembre 2013 à 14:48

D'une part, nous ne pouvons pas tout acheter chez nos petits producteurs ! le travail, où le trouvons nous ? pour la plupart, dans une grande enseigne ? donc, nous dépendons d'eux !

Un kilo de crevettes, péchées sur nos côtes, envoyées se faire décortiquer en Afrique du Nord, et revenir sur nos étalages, après conditionnement, quel sera le prix du kilo ?????? s'il y avait moins d'intermédiaires, l'écotaxe nous importerait peut-être moins ? faire tout de A à Z dans chaque entreprise, comme avant ??? sujet de réflexion........................................

© 2022   Créé par Corentin de Breizhbook.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation