2018-19, District D2, GrD 8ème j. : Locquirec vs Guerlesquin (2-2) 02_12_18

Locquirec rejoint sur le fil

La rencontre allait arriver à son terme quand un cafouillage devant la kaoued de Cédric « Tomete" » Bouget permit à Nathan Guern de pousser la balle au fond et d'égaliser ainsi pour Guerlesquin. Les GDLR, fatigués après avoir tout donné, manquèrent d’un soupçon de vigilance en fin de match, et durent ainsi partager les points avec leur adversaire du jour (2-2). Un score qui ne satisfaisait pas les GDLR, si proches du succès, mais qui n'en était pas moins logique au vu de la physionomie du match.

Un premier quart d’heure réaliste

Hormis un premier tir peu appuyé de l’araoger-kreiz guerlesquinais, Alex Trolès, qui fut un poison constant pour la défense locale, bien réceptionné par le diwaller-pal locquirécois (1’), c’est Locquirec qui allait prendre le jeu à son compte lors du premier quart d’heure.
Leur circulation de balle alternée leur permit de mettre en danger la défense visiteuse. Dès la troisième minute, Marius Tilly remontait son aile pour servir Bertrand « Béber » Guèguen qui n’arriva pas à secouer les rouedou de Jérôme Henry. Bien en place, avec un Flo’ Cabioch a un poste inhabituel au milieu, les GDLR transperçaient l’arrière-garde de La Guerlesquinaise. Et c’est sûr un service d’un Julien Kraxner, métamorphosé par rapport à sa dernière sortie, que Yann Coquin exécuta un subtil lob sous la barrenn du gward-pal visiteur (1-0, 8’). Robin Dayma, qui livra devant un travail infatigable, fut devancé de justesse au moment de frapper au but dans la minute suivante.
Quelque peu énervés d’avoir encaissé un but si rapidement, les guerlesquinais se lancèrent à leur tour vers la défense presqu’ilienne, également remaniée, et mirent Cédric « Tomete » Bouget à contribution, l’obligeant à repousser à bout portant une frappe d’Alex Trolès, que Perig Le Corre ne put convertir en but, sa reprise passant largement au-dessus des cages (12’).
Un avertissement pour les GDLR qui avaient en face deux une équipe requinquée après son début de saison catastrophique (six défaites consécutives !). Mais la vérité du terrain allait de nouveau sourire pour Locquirec, dont le milieu donnait le vertige aux visiteurs. Et ce sous la forme d’un festival de dribbles de Julien Kraxner, qui de passeur devenait buteur en s’arrachant pour la glisser hors de portée de Jérôme Henry, Robin Dayma accompagnant le cuir au fond des rouedou (2-0, 14’).
Solides défensivement, les GDLR allaient devenir moins performants dans leurs transmissions ce qui permit à Guerlesquin de tenter plusieurs frappes par Maxime Woiry (26’) et Bastien Jézéquel (28’), bien repoussées par la défense. Le duo des buteurs faillit porter l’estocade à la demi-heure de jeu, Julien Kraxner mettant à nouveau Yann Coquin en orbite, qui hélas, manqua le cadre. La messe aurait été définitivement dite.
Mais la fatigue commençait à gagner l’équipe presqu’ilienne dont la défense ne montait plus, l’absence de remplaçants pour les joueurs touchés se faisant ressentir. C’est le moment que choisit Guerlesquin pour pousser à fond et mettre en danger la défense locale, Johan Le Cam intervenant de façon décisive pour couper la trajectoire de Maxime Woiry. Les dernières minutes devenaient harassantes pour les GDLR qui allaient se faire surprendre après un cafouillage qui permit à Alex Trolès de battre de près le diwaller-pal locquirécois (2-1, 42’).
C’est donc avec un maigre avantage qui faillit même disparaître dans les dernières secondes, que Locquirec regagna les vestiaires avec une seconde manche qui allait voir Guerlesquin reprendre du poil de la bête.

Dur mais logique !

Il était évident que Guerlesquin allait reprendre la partie avec des intentions plus mordantes face à une équipe qui allait progressivement perdre de sa superbe, n’échappant pas aux contacts plus appuyés de l’adversaire, bien décidé à prendre le dessus sur la rencontre. Une skoadenn de Robin Dayma qui manqua de très peu le cadre 53’) fut la dernière véritable étincelle des GDLR du second acte qui reculait de plus en plus. Une sortie autoritaire de Cédric « Tomete » Bouget devant Maxime Woiry illustrait ce qu’allait être le synopsis de la dernière demi-heure: Une équipe locquirécoise, au jeu devenu plus approximatif, avec un fort repli défensif, qui rendit le match plus heurté, subissant la pression des visiteurs. On déplorera ainsi la sortie de Bastien Jézéquel quittant la partie à la 70ème.
Comptant sur la vélocité de Robin Dayma pour semer le trouble dans la défense visiteuse, les GDLR usèrent de tout leur tempérament, à l’image du « guerrier » Flo’ Cabioch, pour annihiler les assauts guerlesquinais qui restaient cependant peu dangereux. Mais dans le dur depuis l’heure de jeu, les GDLR allaient à nouveau se faire surprendre à une minute du terme. Une situation cafouilleuse devant le but, avec une situation de hors-jeu controversé, offrit à Nathan Guern le but de l’égalisation pour La Guerlesquinaise (2-2, 89’). Coup de masse pour les GDLR qui faillirent en prendre un troisième juste après, le tir tendu de Malo Henry étant détourné au dernier moment (90’). Les arrêts de jeu auraient pu profiter à Gildas Pleyber, mais en bonne position, il ne put tromper Jérôme Henry (90’+2).

Kement-ha-kement (match nul) donc, entre Locquirec et Guerlesquin. Un disoc’h (résultat) qui laisse un goût amer aux GDLR, rejoints sur le fil… mais un fil de rasoir sur lequel ils ont aussi joué, et ce dont Guerlesquin a su logiquement profité.
Il faudra néanmoins saluer la vaillance des locquirécois, et les réalisations de joueurs aux prestations de plus en plus prometteuses, et ne pas oublier qu’il manquait plusieurs pièces maîtresses, affairées, blessées ou simplement… mutées ?
Mais Locquirec sait encaisser et se relever. C’est la force des GDLR. AMAZOOO !!!
By Lanig 03/12/2018

La fiche technique :
GDLR LOCQUIREC - LA GUERLESQUINAISE : 2-2
Arbitre : M. Jacob
Affluence : 30 spectateurs environ
Buts : Locquirec : Coquin (8e), Kraxner (14e); Guerlesquin : Troles (42e), Guern (89e)

En photo : Yann Coquin (n° 6) félicitant Julien Kraxner, auteur d'un exploit personnel pour signer le second but. Mais malgré l'abattage de Robin Dayma (à gauche), Locquirec ne put conserver son avantage à la fin du match.

Vues : 58

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

© 2019   Créé par Corentin de Breizhbook.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation