Pourquoi les autoroutes sont gratuites en Bretagne ?


Carte du réseau breton (routes, autoroutes, TGV, ports…) par GeoBreizh

La Bretagne dispose de nombreuses légendes, et une des plus tenaces, que ce soit hors de Bretagne et même en Bretagne, consiste à croire qu’en Bretagne les autoroutes sont gratuites et qu’il n’y a donc pas de péage.

Objet de fierté pour certains Bretons qui pensent qu’il s’agit d’un héritage de la duchesse Anne de Bretagne, objet de jalousie pour certains touristes qui sont persuadés qu’il s’agit d’autoroutes bretonnes gratuites puisque c’est la route qu’ils utilisent pour venir en vacances, la réalité est pourtant beaucoup plus simple.

Il n’y a pas d’autoroute en Bretagne

Et oui, en Bretagne il n’y a pas d’autoroute. Le réseau routier que l’on appelle en Bretagne la quatre voies n’est pas une autoroute mais un ensemble de routes nationales. C’est donc pour cela qu’on ne paye pas les routes en Bretagne, de la même manière que partout en France on ne paye pas pour emprunter une route nationale, départementale, etc

Pas de privilège, pas de concession historique faite aux Bretons, mais juste une erreur répandue de croire que les nationales bretonnes sont des autoroutes comme il s’agit pour beaucoup de Français de la route des vacances prolongeant les autoroutes traversant la France.

Et pour ceux qui sont persuadé que d’avoir des nationales de si bonne qualité est un privilège, rappelons que les Bretons payent ces routes tous les ans au travers de leurs impôts puisque l’entretien est à la charge du Conseil Régional.

Pouquoi les autoroutes bretonnes sont limitées à 110 km/h ?

Autoroutes bretonnes limitées à 110k/h car gratuites ?

Les autoroutes bretonnes limitées à 110k/h car elles sont gratuites ?

Encore une fois parce qu’il ne s’agit pas d’autoroutes. Le code de la route s’applique de la même manière en Bretagne. Une route hors agglomération (nationale, départementale…) est limitée à 90km/h dans le cas général, et à 110 km/h si les voies de circulations sont séparées par un terre plein central.

La confusion vient du fait qu’hors de Bretagne, les nationales sont le plus souvent des routes à une voie (par sens de circulation), et sans terre plein central au milieu. L’absence d’autoroutes en Bretagne, et la présence de routes nationales à 2 fois 2 voies séparées par terre plein central, voilà le cocktail qui poussent beaucoup de gens à croire que les autoroutes bretonnes sont gratuites mais limitées à 110km/h.

Les différentes légendes sur la gratuité des autoroutes bretonnes

Les autoroutes bretonnes gratuites grâce à Anne de Bretagne ?Elles sont nombreuses, la plus connue étant celle d’Anne de Bretagne. Lors de son mariage forcé avec le roi de France pour unir la Bretagne et la France au 16ème siècle, Anne de Bretagne avait rédigé un contrat de mariage, et ce contrat de mariage aurait stipulé que les Bretons étaient libre de circuler sur leurs terres sans devoir payer quoi que ce soit à la France. Cette clause n’existe pas, et quand bien même elle aurait existé, il serait curieux que le gouvernement français actuel continue de l’appliquer, pour rappel plusieurs des vraies clauses du contrat de mariage d’Anne de Bretagne permettaient à la Bretagne de demeurer un territoire autonome de la France, avec ses impôts, son administration et son armée.

Une autre légende voudrait que Charles de Gaulle aurait accordé aux Bretons la gratuité des voies rapides, là encore difficile d’y croire étant donné qu’il n’y avait à l’époque aucune voie rapide en Bretagne. La légende a cependant une origine qui l’explique. Le réseau routier breton est le fruit d’une réflexion démarrée en 1960 par le CELIB (Comité d’Etudes et de Liaison des Intérêts Bretons). Il s’agissait d’un lobby breton qui avait entre autre buts de désenclaver la Bretagne. Ce plan routier du CELIB a été validé en 1969 par le Général de Gaule et le plan ne comprenait que des voies rapides nationales (donc gratuites) et aucune autoroute, d’où la confusion fréquente de croire que le Général de Gaulle a accordé aux Bretons de ne pas payer de péages sur leurs autoroutes.

Pourquoi ces nationales ne sont pas transformées en autoroutes ?

Et pourquoi donc ? Les Bretons ont payé la construction de ces routes au travers du financement des collectivités locales d’une part, et de leurs impôts à l’état d’autre part. De plus, les Bretons continuent de payer au travers de leurs impôts la construction de nouveaux tronçons, ainsi que l’entretien et la réfection du réseau routier breton, au nom de quoi une société privée se verrait offrir gratuitement ce réseau pour en plus en faire payer l’entretien à chaque passage quotidien.

Il faut bien comprendre que les 4 voies bretonnes ne sont pas des autoroutes pour le tourisme, il s’agit avant tout de routes qu’empruntent quotidiennement des centaines de milliers de Bretons pour aller au travail. Elles ne sont d’ailleurs pas conformes aux normes autoroutières.

Soyons précis, des petits tronçons d’autoroutes existent en Bretagne

Pourquoi les autoroutes sont gratuites en Bretagne ?Il s’agit de l’autoroute A84 qui permet d’aller en Normandie depuis Rennes, et qui traverse la moitié de l’île-et-vilaine (60Km en Bretagne). Cette autoroute est gratuite. Ha ha, la voilà cette fameuse autoroute gratuite ! Mais cette autoroute est gratuite car aucune nationale ne permet de faire le même trajet gratuitement.

Par usage, une autoroute est gratuite lorsqu’il n’y a aucun itinéraire parallèle ne permettant de faire le même trajet gratuitement sur une route nationale.  Mais il s’agit uniquement d’un usage, et non pas d’une loi contrairement à ce qu’on dit si souvent (voir par exemple l’A63).

Il existe également des autoroutes payantes en Bretagne, qui se terminent (ou démarrent selon le sens) avec un péage à Nantes. Il s’agit des autoroutes A 11 et A83

Toutes les autoroutes sont gratuites en principe

Vous l’ignoriez ? Et oui, pour clore cet article une petite info insolite. En principe les autoroutes sont toutes gratuites d’après l’article 4 de la loi n° 55-435 du 18 avril 1955, car il s’agit du domaine public (et non pas privé comme on a tendance à le croire). Mais la loi permet également que l’état laisse le soin à une société privée de gérer l’entretien (ou la construction) des autoroutes, cette société dispose alors des péages pour se rembourser.

A l’heure actuelle en France, 23% des autoroutes sont gratuites, ce qui représente plus de 2500Km d’autoroute (dont seulement 60km en Bretagne).

Cet article a été rédigé par Florent Grouin

Allez-vite découvrir son site : http://www.culture-bretagne.net

Lien pour devenir ami avec Culture Bretagne sur Breizhbook

Vues : 3189

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

Commentaire de Bretagne Culture Diversité le 20 octobre 2016 à 14:06

Bonjour,

Un petit message pour vous signaler une courte vidéo sur ce sujet issue d’une collection autour des clichés bretons. La série « Clichés bretons » comprend 24 épisodes de 2 minutes. Elle a pour objectif de répondre à des questions que l’on peut se poser sur la Bretagne, en tordant le cou, avec humour et rigueur, à certaines idées reçues : La Loire-Atlantique, en Bretagne ?!, Le Gwenn ha Du est traditionnel…, Routes gratuites : merci Anne de Bretagne !, Il pleut toujours en Bretagne !, Les Bretons sont alcooliques…
Ce programme est la première coproduction entre BCD/Sevenadurioù, LB Krouiñ et l’Unité de programmes des télévisions locales de Bretagne. Ces deux acteurs alliant leurs savoir-faire et leurs talents pour proposer une série au concept innovant !

Visible ici : https://vimeo.com/channels/clichesbretons

Le cliché sur les autoroutes gratuites : https://vimeo.com/channels/clichesbretons/99513438


© 2020   Créé par Corentin de Breizhbook.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation