Pour l'affiche complète, cliquez ci-dessous :

Vues : 4092

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

Commentaire de Frédéric Cotrone le 10 juin 2015 à 19:36

"J'aime" bien la fin. "Vous avez le devoir de les faire connaître"

Commentaire de Fréhel Françoise le 31 août 2014 à 15:19

La France est, je crois, le seul pays de l'union européenne à persister dans ce refus des langues régionales. J'espère que l'Europe, peut-être par des sanctions, finira par l'obliger à... obéir. Cette diversité des langues est la richesse de la France, de l'Europe et du monde! La langue unique est une absurdité et réduit le langage à quelques dizaines de mots courants. J'ai voulu apprendre le Breton malheureusement j'avais trop à faire et je ne connais que peu de mots. Mais j'ai été frappée de voir à quel point certains de ces mots correspondaient tout à fait à ce que je voulais dire alors qu'il n'y avait pas d'équivalents en français. Je suis originaire du pays gallo, j'ai entendu souvent mon père dire qu'il pensait en mélangeant les mots soit en gallo soit en français suivant le sens qu'ils avaient. J'ai conservé pour ma part l'expression: otou per maï (à l'intérieur de moi) ex: "j'ai dit comme elle mais j'ai pensé otou per maÏ..." Cela m'a beaucoup servi. Mentalement! (Je ne garantis pas l'orthographe, ceux qui connaissent le gallo peuvent-ils corriger?)

Commentaire de Danièle Collet, Mme Loison le 27 juillet 2014 à 23:20

Tout ce passé........?           Il y a ceux qui savaient et ceux, qui ne savaient pas encore . Parce que ça se passait à l'école, et, à cette époque, on obéissait au maître d'école, les écoliers  ne se rendaient pas compte, trop jeunes, de l'importance à renier leur langue maternelle !

Aujourd'hui, même depuis 20 ans, les Bretons doivent savoir par tous les moyens médiatiques, que notre langue est aussi importante, sinon plus, que le verlan, l'argot, ou tous les mots anglais, arabes, qui sont acceptés par l'académie française . Rappelez vous l'histoire de France, le français ne concernait que l'ile de France, plus petit qu'un département . Toutes les provinces possédaient leur langue respective . Alors, à nous de résister, tout comme les Basques, les Occitans, les Catalans, les Alsaciens, conserver et surtout utiliser notre langue Bretonne !

Commentaire de michèle moi même le 27 juillet 2014 à 17:06

je pensais que c'était dans le texte de xavier grall mais pas au delà!

merci

mais suis dubitave quand je lis les commentaires de Hervé 

Commentaire de VITASOD le 4 avril 2014 à 17:59

Je ne pense pas avoir à justifier de parler la langue de ma mère ! Empêcher cela a toujours fait partie de l'arsenal des oppresseurs.Ceux qui voudraient remettre çà se catalogue "oppresseurs".

Commentaire de Hervé Lossec le 6 février 2014 à 9:58

 Suite de mes observations précédentes sur la première partie de l'affiche présentée la semaine dernière. Que pensez-vous de la suite ?

Quand on pense que cette affiche était destinée à la propagande du "bon" français : les porte-plumes et les pièces de monnaie avec des 2 S là où il ne faut pas, par ex. (porte et monnaie) ?

Kenavo

Commentaire de Rezo willis le 31 janvier 2014 à 6:01

Incroyable

:)

Commentaire de Danièle Collet, Mme Loison le 30 janvier 2014 à 11:10

et beaucoup d'autres encore !.................sans parler des punitions/châtiments !

Commentaire de Pierre hyrien le 30 janvier 2014 à 8:19

Et maintenant au XXI ème siécle il nous est interdit de dire la vérité !

Commentaire de goffin-grohan le 29 janvier 2014 à 23:33

L'Egalité? Interdit de parler breton et de cracher par terre...

La fraternité?Mettre son doigt dans le nez de son voisin venu de france...

La liberté? Ignorer l'insulte et l'humiliation que nous fait subir encore à l'heure actuelle la république!

Breizh atao!

© 2020   Créé par Corentin de Breizhbook.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation