A Villeurbanne, s'est déroulée, la semaine dernière, une agression raciste contre trois jeunes Juifs. Comme toute agression, qu'elle fût raciste ou non, c'est d'un acte odieux et lâche qu'il s'agit et contre lequel on doit lutter fermement.

Mais ce qui m'étonne dans ce fait divers, c'est le traitement qui en est fait dans les médias et surtout par des associations habituellement promptes à déclencher des manifestations, à pousser des cris d'orfraies sur les chaînes de télévisions. Je parle là de SOS Racisme et du MRAP qu'on a pas entendu sur le sujet (ou si peu) alors que quelques jours plutôt, une large publicité était faite sur les testings à l'entrée des discothèques parisiennes.

Car enfin, on a affaire là à un fait extrêmement grave. Trois jeunes agressés et grièvement blessés à coups de marteaux et de barres de fer simplement pour leur appartenance à une religion. S'il ne s'agit pas de racisme, il faut nous en expliquer la définition.

Y aurait-il, pour ces associations, deux types de traitements après des agressions racistes.
Un traitement privilégié avec interventions bruyantes dans les médias et manifestations de rues,
communiqués de politiciens "bien pensants" lorsque les agresseurs sont des "souchiens*" et une autre d'un silence assourdissant si les agresseurs sont issus d'une ethnie "non souchienne".

Si l'on pousse ce raisonnement un peu plus loin, ce traitement discriminatoire ne serait-t'il pas une forme insidieuse de racisme ? Y a-t'il d'ailleurs un traitement des actes racistes à l'encontre des "souchiens" (ils sont quotidiens, je les ai vécus dans les transports en commun pendant des années, insultes, crachats, menaces,….) par ces organismes ? Il semble que non, et ce n'est pas moi qui le dit mais un ancien militant de SOS racisme.

Même la Justice peine à mettre en œuvre sa grosse artillerie dans les cas de racisme à l'encontre des victimes "souchiennes" alors même qu'à l'inverse, elle se déchaîne avec une grande fermeté et une vivacité étonnantes si l'auteur (ou les auteurs) sont des "souchiens".

En tous cas, moi je suis sûr d'une chose  :  les Français ne sont pas racistes, pas plus et certainement moins que ceux qui le leur reprochent et s'ils prétendent le contraire, ce sont des menteurs. La France a fait ses preuves tout au long de son histoire et n'a pas de leçons à recevoir à ce sujet.

 

* Néologisme méprisant (sous chien) inventé par une présidente d'association pour désigner les Français de souche.

Vues : 62

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

Commentaire de Guy OLLIVIER le 6 juin 2012 à 21:12

Magnifique !

© 2020   Créé par Corentin de Breizhbook.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation