Tilly-Sabco. « Les salariés sont fatigués moralement... »

Les salariés de l'abattoir Tilly-Sabco de Guerlesquin ont mis la pression mi-juillet en bloquant la N12 à hauteur de Plouégat-Moysan. Cette action a permis la mise en place de plusieurs réunions en préfecture de région, à Rennes. L'entreprise finistérienne a obtenu le maintien d'une activité réduite en septembre : 450 000 poulets par semaine seront mis à l'abattoir, soit deux jours de travail hebdomadaires.
Mais ce n'est là qu'un bol d'air... Tilly Sabco ne se relève pas de la suppression des aides européennes à l'exportation en juillet 2013. En août, l'abattage sera suspendu. Et les salariés seront mis au chômage partiel. Florian travaille depuis trois ans et demi au sein de l'entreprise. Si au départ, il était confiant, il ne cache pas aujourd'hui son inquiétude concernant l'avenir. « Mon optimisme commence à s'amenuiser... Les gens sont fatigués moralement ». 
Une réunion, prévue le 31 juillet, réunira l'ensemble des salariés, ainsi que la direction et les syndicats. Avec les 340 emplois de l'abattoir de Guerlesquin, Tilly-Sabco fait vivre au total 1000 emplois directs.
 
En audio.
 
Pratique.
Sur le web, page Facebook « Sauvons l'entreprise Tilly Sabco »

Vues : 84

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

Commentaire de Breizatao le 1 août 2014 à 8:11

Savez vous si Tilly Sabco qui est spécialisé dans la production industrielle de produits aux prix les plus bas aurait il ouvert une nouvelle production de "poulets biologiques" pour essayer d' avoir une nouvelle activité conforme à la demande générale ?

© 2020   Créé par Corentin de Breizhbook.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation