Bonjour.

Comment expliquer le fort attachement des Bretons à leur pays ? En général les habitants d'une contrée se rallient derrière un drapeau, autour d'un hymne ou en défendant une langue.

Le drapeau Breton est relativement récent, la "version normalisée" date de 1970.

L'hymne Breton est "emprunté" à nos cousins Gallois.

La langue se meurt lentement mais surement.

Alors comment expliquer cet attachement indéfectible à cette enclave au bout d'une Europe de plus en plus gigantesque ? La nette l'impression de faire parti d'un peuple à part ? Un sens développé de l'esprit de famille ? Une bonne intégration dans une communauté au sein d'un département, une ville ou un village ? Un choix culturel ? une capacité à se rassembler contre un désastre ou contre un projet qui ne fait pas l'unanimité ? autre chose ?

Pour ma part je dirais que c'est un tout, la beauté des paysages de la Bretagne, l'art de vivre de ses habitants, la musique Bretonne, etc.

Et vous, êtes vous Breton et fier de l'être ?

Jean-Louis.

Vues : 569

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

Commentaire de Jean-Louis Guillou le 14 mars 2012 à 7:53

Bonjour.

C'est ce que je vous souhaite de tout cœur.

Une pensée pour tous les exilés Bretons :

Kimiad eur paour kaez de oblijet da guitad e vro  

Kemer a ran un dornadig douar
A-roak partial war vor hep distro
En tu all d'ar mor ra gavin douar
Ken flour em daouarn ha douar ma bro
Sealou a ran kan laouen an evned
Araok partial war vor hep distro
En tu all d'ar mor ra gavin evned
A gan ken lirzhin hag evned ma bro
Sellout a ran ouzh raden ar roziou
A-raok partial war vor hep distro
En tu all d'ar mor ra gavin roziou
Ken glas ken tener ha roziou ma bro
Debrin a ran ur meudad gwinizh-du
A-raok partial war vor hep distro
En tu all d'ar mor ra gavin ed-du
C'Hwez vad warnan'vel gwinizh-du ma bro.
 Je prends une petite poignée de terre
Avant de partir sur la mer sans retour
De l'autre côté de la mer puissé-je trouver de la terre
Aussi douce dans les deux main que celle de mon pays
J'écoute le chant joyeux des oiseaux
Avant de partir sur la mer sans retour
De l'autre coté de la mer puissé-je trouver des oiseaux
Qui chantent aussi joyeux que les oiseaux de mon pays
Je regarde la fougère des collines
Avant de partir sur la mer sans retour
De l'autre coté de la mer puissé-je trouver des collines
Aussi vertes aussi tendres que les collines de mon pays
Je mange une pincée de blé noir
Avant de partir sur la mer sans retour
De l'autre coté de la mer puissé-je trouver du sarrasin
Plein de bonne odeur comme le blé noir de mon pays.
Gilles Servat.

Jean-Louis
Commentaire de Gautier le 13 mars 2012 à 19:08

déchirure de ne pas y habiter ... plus je vieillis plus c'est difficile et maintenant j'en pleure ... l'émotion quand je retourne " là bas", quand j'entends les bombardes et la musique celtique , ça m'étreints, je ne sais pas si ceux qui ont eu le bonheur de ne pas être exilés ce rendent compte du mal que ça nous fait de ne pas y vivre .... son coin de Plouër a manqué à ma mère toute sa vie , j'ai pris le relai et j'espère y retourner bientôt ....

Commentaire de JIMA BREIZH SPIRIT le 10 mars 2012 à 19:26

Comme je le dis toujours: la Bretagne, le pays qui grandit votre âme !

Alors, oui, je suis fier de l'être !

Commentaire de Jean-Louis Guillou le 10 mars 2012 à 5:35

Bonjour.

Merci à ceux qui ont répondu à ma question. On constate qu'il sont peu nombreux ce qui peut laisser penser, peut être à tort, que les autres supportent plus qu'ils ne portent leurs identités de Bretons

Jean-Louis

Commentaire de Jean-Louis Guillou le 8 mars 2012 à 17:36

Merci Andrée.

Commentaire de andrée 35 le 8 mars 2012 à 17:33

très très beau !

moi aussi je suis fière d'être bretonne

Commentaire de breniliz le 8 mars 2012 à 15:29

c'est sûr,vu sous cet angle.hi!hi!hi!!!

Commentaire de Jean-Louis Guillou le 8 mars 2012 à 15:16

Le commerce Breton fonctionne comme ça, on exporte des légumes et des cochons et on importe des touristes :lol:

Commentaire de Jean-Louis Guillou le 8 mars 2012 à 15:13

Le TGV, ce n'est pas pour les Bretons, c'est pour que les touristes soient plus nombreux sur les plages en été.

Commentaire de breniliz le 8 mars 2012 à 14:42

la langue se meurt mais si les gens se rassemblaient plus lors de fêtes et manifestations sur la langue et la culture de la région qu'ils aiment et aidaient les écoles et les institutions qui oeuvrent à la reconnaissance de leur patrimoine régionale(dastum devrait perdre 50% des subventions de la région;mais vaut mieux dépenser des millions pour une lgv qui ne servira à rien),celà permettrait de faire renaître la langue et son folklore;mon point de vue ne dépend que de moi,je suis contre le fait que la région verse des millions pour une ligne TGV qui ne servira que pour trop peu de population et je ne parle pas du prix du billet qui va gonfler(le billet de train pour l'est de la france coute 2 à 3 fois plus cher depuis la mise en route de la ligne TGV EST).breniliz

© 2021   Créé par Corentin de Breizhbook.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation