Finistère. Une cinquantaine de personnes venue défendre la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff ​La CGT des cheminots appelait au rassemblement ce mercredi 16 juin 2021, à 11 h 15, devant la gare de Mor…

Finistère. Une cinquantaine de personnes venue défendre la ligne ferroviaire Morlaix-Roscoff

​La CGT des cheminots appelait au rassemblement ce mercredi 16 juin 2021, à 11 h 15, devant la gare de Morlaix (Finistère). Le syndicat exige un « service public ferroviaire à la hauteur des besoins, notamment sur la ligne Morlaix-Roscoff ». Cette dernière est fermée depuis 2018.

Les manifestants devant la gare de Morlaix (Finistère).https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMTA2YjIyYjEyNTAwNDU3ODg0ODczNGJkY2UyYjBhNzRhN2Q?width=375&height=210&focuspoint=50%2C50&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=1067287cf43b2ae65cf410a86b3edc3930a708b7651fffd12fdf95ebf1d8d0e7 360w, https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMTA2YjIyYjEyNTAwNDU3O... 480w, https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMTA2YjIyYjEyNTAwNDU3O... 630w, https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMTA2YjIyYjEyNTAwNDU3O... 940w, https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMTA2YjIyYjEyNTAwNDU3O... 1260w" sizes="(max-width: 767px) and (min-resolution: 2dppx) and (max-resolution: 2.9dppx) 50vw, (max-width: 767px) and (min-resolution: 3dppx) and (max-resolution: 3.9dppx) 33.3vw, (max-width: 767px) and (min-resolution: 4dppx) 25vw, (max-width: 767px) 100vw, (min-width: 768px) and (max-width: 979px) 630px, (min-width: 980px) and (max-width: 1279px) 940px, 1260px" />
Les manifestants devant la gare de Morlaix (Finistère). | OUEST-FRANCE



Depuis les inondations de juin 2018, la ligne ferroviaire qui reliait Morlaix (Finistère) à Roscoff a été coupée. Elle est désormais impraticable. La nature a même commencé à reprendre ses droits sur la voie ferrée.

Le futur semble très opaque pour cette ligne de train. C’est en partie pour cela que la CGT des cheminots a appelé au rassemblement, ce mercredi 16 juin 2021, à 11 h 15, devant la gare de Morlaix.

« Une question d’envie politique »

Une cinquantaine de personnes était rassemblée après l’appel à mobilisation de la CGT des cheminots, qui s’est longuement exprimée dans différentes prises de paroles.

Yannick Tizon, de la CGT Cheminots de Bretagne, a cité en exemple « la ligne Perpignan/Rungis, on a gagné le combat ! Les petites lignes portent des enjeux globaux pour la population, aussi bien sur la pêche que l’agriculture. Il faut relier les centres logistiques ».

Une habitante de Saint-Pol-de-Léon a aussi témoigné de sa commune, où les rails de la ligne ont été « bétonnés, au niveau de la zone de Kervent ». L’enjeu est tout la, le selon la CGT : « Ça coûte de l’argent, certes, mais il y en a ! C’est une question d’envie politique et il faut que l’État s’en saisisse. La SNCF ne répond même pas à nos propositions. »

Vues : 35

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

© 2021   Créé par Corentin de Breizhbook.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation