À Plougasnou (29), ces initiatives qui favorisent l'apprentissage des langues

À Plougasnou (29), ces initiatives qui favorisent l'apprentissage des langues

Initiatives en cours :

Créer une classe bilingue français-breton pour les enfants

Un groupe de parents, avec l'accord de la mairie, est en train de préparer l'ouverture d'une classe bilingue français-breton. 

Les bénéfices de l'apprentissage précoce des langues sont démontrés.

Connaître le breton permet aussi de mieux comprendre ses racines, le nom des lieux, les paroles d'une chanson...

"8 000 enfants, dont 3 000 dans le Finistère, étaient inscrits en maternelle bilingue à la rentrée 2021.

En tout, 19 300 élèves suivent en Bretagne l’enseignement bilingue français-breton, réparti entre l’enseignement public, l’enseignement catholique et le réseau Diwan."

Pour en savoir plus :

Ouest-France : Plougasnou. Le projet de classe bilingue est en bonne voie

https://www.ouest-france.fr/bretagne/plougasnou-29630/le-projet-de-...

Télégramme : À Plougasnou, la création d’une filière bilingue se précise

https://www.letelegramme.fr/finistere/plougasnou/a-plougasnou-la-cr...

Breizhbook : À Plougasnou (29), Lionel s'implique dans l'ouverture d'une classe français-breton

À Plougasnou (29), Lionel s'implique dans l'ouverture d'une classe français-breton

http://www.breizhbook.com/profiles/blogs/plougasnou-lionel-classe-f...

"Demat Corentin,

Ce qui a du sens pour moi dans ce projet, c'est dans un premier temps la question inter-générationnelle. Je me souviens de ma grand-mère me raconter comment la langue bretonne fut prohibée et les sanctions qui étaient appliquées en cas de transgression. De façon générale, cette génération comprenait et était capable de parler le Breton. La génération suivante le comprend mais est moins enclin à le parler. Ma génération ne comprend presque rien au Breton si ce n'est deux, trois expressions ici et là. L'apprentissage du Breton pour les jeunes présents et à venir, est une manière de réparer, de retisser un lien et d'assurer une transmission entre les générations à travers la langue. C'est un accès à notre histoire à notre culture, à notre environnement, à une éducation. 
Il est également prouvé aujourd'hui que l'apprentissage d'une seconde langue dès le plus jeune âge offre une ouverture d'esprit et des facilités pour l'acquisition de nouvelles langues. Nous avons des expressions locales en français qui traduisent les tournures et la syntaxe bretonne. C'est une autre manière de penser, un autre état d'esprit. Les linguistes l'enseignent : ce n'est pas le réel qui nous fait penser mais nous qui pensons le réel. Ainsi, pouvoir penser en plusieurs langues offre plusieurs façons de percevoir les choses. C'est ça l'ouverture d'esprit ! 
Pour finir, la création d'une classe bilingue sur Plougasnou pourrait permettre de dynamiser la commune. Je pense au collège de Plougasnou qui est menacé de fermeture depuis pas mal d'années. En effet, si nous arrivons à ouvrir une classe maternelle bilingue à la rentrée 2022, le collège de Plougasnou ouvrirait une classe bilingue quand ce groupe entrerait dans le secondaire. Cela pourrait attirer les jeunes des communes alentour qui ne souhaitent pas aller à Lanmeur, et participer à faire grandir les effectifs sur Plougasnou.

"

Projets déjà réalisés :

Proposer des cafés-langues pour pratiquer les langues étrangères

"Vingt-cinq personnes ont participé, vendredi 25 juin, à la séance de Café langues organisée par le comité de jumelage Plougasnou-Helston à Trézenvy. Elles y ont parlé allemand, anglais, italien et espagnol, tandis que des bénévoles de l’association Le lieu s’occupaient de la buvette."

Pour en savoir plus :

https://www.letelegramme.fr/finistere/plougasnou/a-plougasnou-repri...

"Les commerçants Les associations Professionnels de la santé Correspondants Presse Liens autres sites internet Travailler à Plougasnou Se déplacer Trier ses déchets Se cultiver Faire du sport Comité de jumelage avec Helston -A+A Le Comité a pour but d’établir, d’animer et de maintenir durablement le jumelage de Plougasnou avec la ville d’Helston (Cornouaille britannique), en établissant des liens permanents à travers de échanges culturels, éducatifs, sportifs… Ce rapprochement avec les habitants de Helston est l’affaire de tous les plouganistes. Tous ensembles, nous pourrons ainsi contribuer à l’attractivité de notre commune et à son rayonnement, hors de nos frontières, sur les plans touristiques et économiques. "

"Notre association a également pour but d’être un acteur dynamique de la vie sociale de notre commune. Forts de nos 70 adhérents et d’une trentaine de sympathisants, nous proposons des cours formels d’anglais et de conversation anglaise avec une fréquence hebdomadaire, ainsi qu’une animation annuelle aux mardis de Plougasnou et au marché de Noël. De plus nous organisons des cafés langues environ tous les deux mois ; les personnes intéressées peuvent y venir pour se divertir en parlant anglais, allemand, italien, espagnol, voire grec ou breton, de manière bon enfant et selon les envies de chacun. Ces cafés langues se tiennent dans un lieu, café ou restaurant, qui change à chaque fois et sont suivis d’un repas convivial pour ceux qui le souhaitent. Enfin nous maintenons aussi le contact entre nos membres par des activités ponctuelles : soirées à thème, visites de lieux d’intérêt, randonnées, pique-niques..."

Encourager la pratique du breton pour les adultes 

Cours de breton à Plougasnou organisés par Kerne Leon Treger

06 82 77 10 10 - klt@wanadoo.fr

"Vision

K.L.T. affirme que toutes les cultures et les langues du monde sont égales en dignité. Elles méritent respect et reconnaissance. Nos identités composites prennent racine dans la langue, la musique, la danse et autres patrimoines et tendent vers les valeurs universelles de l'Humanité. Vivons ensemble dans un monde riche de cultures différentes !

Mission

K.L.T. oeuvre à l'appropriation de la culture bretonne dans tous ses aspects. K.L.T. milite notamment pour un bilinguisme breton-français équilibré dans la vie sociale, où la langue bretonne, véhicule de la pensée, aura toute sa place dans la vie quotidienne, la vie publique, les médias... L'esprit d'ouverture et de respect des différences guide nos actions.:

Pour en savoir plus :

https://www.letelegramme.fr/finistere/plougasnou/a-plougasnou-un-se...

Concevoir des tests d'évaluation de français langue étrangère

Corentin Biette, directeur du Café du FLE (Embarcadère, bureaux partagés au Diben, au Bourg, à Landivisiau, à Rabat) conçoit des tests d'évaluations de français langues étrangères et les exporte sur les 5 continents dans des écoles d'apprentissage du français pour les étrangers.

"Originaire du Diben, Corentin Biette  a installé sa « petite entreprise ».

Son site, le Café du FLE (pour français langue étrangère) est actuellement suivi dans 189 pays du monde. En France bien sûr, mais également aux USA, aux Émirats, en Éthiopie, au Mexique, au Pakistan et même au Bhoutan…

Avec cette application de tests en ligne, il est simple d’évaluer son niveau de français grâce à vingt niveaux de difficulté. Un questionnaire à choix multiples permet d’évaluer ses compétences, ce qui permet aux candidats d’obtenir un diplôme de compétence.

Par ailleurs, le site Internet du Café du FLE propose gratuitement 400 articles pour diversifier la pédagogie et moderniser le fonctionnement des centres d’apprentissage.

Corentin Biette s’est ainsi ouvert à des clients dans le monde entier : écoles, Alliance française, institut français, universités, etc.

Actuellement, du côté de Dubaï, 700 enfants utilisent déjà l’application en toute autonomie, avec seulement une enseignante pour les accompagner.

Auparavant, Corentin Biette a travaillé sur des projets informatiques et dans la banque. Ce polyglotte (anglais, espagnol, portugais, italien) a aussi beaucoup voyagé : Brésil, Panama, Espagne et Angleterre.

L’ingénieur, de retour en Bretagne depuis huit ans, «  voulait faire quelque chose dans les langues vivantes » . Il est désormais servi : « Le travail, c’est devenu du plaisir. »

« Ma présence montre qu’il est possible d’avoir des idées dans une petite ville ou village breton et de rayonner dans le monde entier. Quand j’ai une école de Dubaï relié à mon application, je fais mes courses ici, souligne, non sans humour, Corentin Biette. D’autant plus que je peux donner libre cours à ma passion du surf dans les environs, tout en laissant mon logiciel travailler sans moi.  »

En effet, le succès du site ne se dément pas. Depuis sa création, il a déjà enregistré 1,2 million de visiteurs, dont 7 700 en Argentine, 2 180 en Bulgarie, 5 000 en Colombie, 4 000 au Cameroun, 433 en Azerbaïdjan, 3 au Bhoutan…"

Pour en savoir plus :

https://www.ouest-france.fr/bretagne/landivisiau-29400/landivisiau-...

Traduire des livres de l'anglais au français, le métier d'Alice

Alice Marchand (Embarcadère, bureaux partagés au Diben) a traduit des livres de l'anglais au français.

"Dans l'ombre, les traducteurs sont les passeurs essentiels des littératures d'ailleurs. C'est le métier qu'exerce Alice Marchand. Bercée dès sa plus tendre enfance aux sons de la langue de Shakespeare, celle qui s'est installée il y a quatre ans à Plougasnou ne se voyait pas traductrice. « Je voulais être écrivaine, j'ai découvert la traduction par hasard alors que je travaillais pour des maisons d'édition parisiennes. J'étais chez Grasset, quand on m'a dit : « Toi qui parles anglais, tu ne pourrais pas traduire ça ? » Une révélation, traduire est devenu une chose naturelle. » C'était, il y a vingt ans. Depuis, Alice Marchand a traduit deux cents bouquins, des romans pour ados, des BD et de la poésie pour les maisons d'éditions prestigieuses comme Gallimard, Milan, Albin-Michel ou Casterman. Puis, elle vit dix ans en Irlande où ses enfants sont nés."

Pour en savoir plus :

https://www.bedetheque.com/auteur-50945-BD-Marchand-Alice.html

Vues : 80

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

© 2023   Créé par Corentin de Breizhbook.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation