Des prénoms bretons de nouveau interdits en 2017

(signer la pétition)

Jeudi 11 mai, est né à la maternité de Quimper un petit Fañch, un prénom breton qui court les rues en Finistère et plus globalement en Bretagne. Mais le lendemain, vendredi 12 mai, Ouest France nous apprend que les heureux parents ont reçu un coup de fil de l’état civil leur annonçant que ce prénom était interdit, en cause l’orthographe bretonne qui comporte la lettre « ñ », sauf que c’est justement cette lettre « ñ » qui donne au prénom « Fañch » sa prononciation.

En juillet 2014, une circulaire est passée discrètement (voir la circulaire), et l’état civil français a commencé à l’appliquer. Cette circulaire liste les lettres accentuées ou non, qui sont autorisées pour les prénoms par l’état civil français. Le « ñ », lettre très utilisée en breton et donc dans les prénoms bretons, ne fait pas partie de ces lettres autorisées. A noter que cette même lettre est aussi présente dans certains prénoms basques

Une histoire qui rappelle tristement l’époque pas si lointaine où les prénoms bretons étaient purement et simplement interdits. Beaucoup de gens l’ont oublié, mais s’il est aujourd’hui possible d’appeler ses enfants Erwan, Katell ou Soazig, c’est grâce à une famille bretonne qui a mené un combat judiciaire éprouvant face à l’état français pour que les prénoms bretons soient autorisés à l’état civil.

Signez la pétition exigeant le respect des langues régionales par l'état civil, afin que TOUS les prénoms bretons soient autorisés :  http://www.culture-bretagne.net/prenoms-bretons-de-nouveau-interdit...

Vues : 185

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

© 2021   Créé par Corentin de Breizhbook.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation