Les premiers mois du grand amour, on n’a que lui en tête, on ne jure que par lui, et les autres… on ne les remarque même pas ! Bon, ça c’est au début. Puis un beau jour, on se découvre sensible au charme d’un ami ou d’un collègue de bureau. Mais rassurez-vous, ce désir d’infidélité n’est pas synonyme de passage à l’acte. Avec un peu d’imagination, cela peut même pimenter votre vie de couple.

Quand la routine tue le désir

Dès qu’une relation commence à durer, on ne fait plus guère d’efforts pour conquérir l’autre. Petit à petit l’ennui commence, sournoisement, à s’installer dans votre relation de couple et, pire, dans votre vie intime. Les nuisettes ultra-sexy ont laissé place aux joggings gris délavés. C’est sûr, Jules en raffole : c’est la panoplie glamour par excellence ! Sous la couette, les galipettes ne sont plus particulièrement enivrantes, quand elles ne sont pas rares, voire inexistantes. C’est pourquoi, dans ces moments-là, le bon sens voudrait que l’on aille chercher ailleurs ce que l’on ne trouve plus chez soi.

Se rassurer… ailleurs

Le laisser-aller au quotidien s’accompagne (trop souvent) d’une panne d’élan généralisée. Le manque cruel d’imprévisibilité et d’imagination creuse un immense vide intérieur. Forcément, un beau jour on se demande si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs, si un autre homme pourrait combler nos attentes… Insatisfaites dans leur vie de couple, certaines femmes iront même jusqu’à s’inventer des histoires d’amour imaginaire avec George Clooney ou Brad Pitt. D’autres, vont tester (plus concrètement) leur potentiel de séduction avec leur collègue de bureau. Un moyen, pour le moins efficace, de savoir si elles peuvent encore plaire. Quant à notre Jules, au lieu de fantasmer, il se laissera plus facilement tenter. Pour peu qu’une diablesse lui mette son décolleté sous le nez.

Fantasme autorisé

Ça y est. Encore une fois, votre conjoint vous reproche d’avoir flirté avec le voisin de palier. Même s’il est vrai que vous êtes flattée de l’attention qu’il vous porte, pas d’inquiétude. Toutes les femmes, même les plus sages, éprouvent une vive satisfaction à être l’objet de l’admiration de la gente masculine. Depuis que le nouveau voisin a emménagé, vous recommencez à prendre plaisir à vous pomponner et ne rechignez plus à sortir les poubelles ? Il n’y a pas de mal à se sentir rajeunie… du moment que vous en faites profiter votre compagnon, que vous aimez encore. L’essentiel est de ne pas confondre envie et passage à l’acte. Ce n’est pas parce qu’on se sent plus légère et euphorique qu’on va inévitablement trahir son conjoint. Les fantasmes ne portent pas à conséquence. On peut rêver de Wentworth Miller en faisant l’amour avec Jules. Tant que ça n’empêche pas de l’apprécier et de consacrer son énergie à la bonne marche de son couple.

Vues : 37

Commenter

Vous devez être membre de Breizhbook pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Breizhbook

© 2017   Créé par Corentin.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation